FORUM AIDE SOIGNANTE

Forum des AS et des collègues. Vous trouverez cours, aides, témoignages, Etc!
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aide pour le financement des études

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Megg02
nouveau membre
nouveau membre


Féminin
Nombre de messages : 1
Age : 21
Localisation : Picardie
emploi&formation : lycéenne
Points : 3
Date d'inscription : 06/05/2014

MessageSujet: Aide pour le financement des études   Mar 6 Mai 2014 - 21:20

Bonjour, je souhaite passer le concours d'aide soignant pour la rentrée et je voudrais savoir quel est le prix environ du concours et également de la formation. Et y'a t'il des aides possible ? Au près de qui faut-il se renseigner ? Merci pour vos réponses.
Ps: Je souhaite le passer dans l'Aisne (Picardie).
Revenir en haut Aller en bas
aaabc
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13143
Age : 32
Localisation : France
emploi&formation : Administratif
Loisirs : ^^
Points : 16054
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Aide pour le financement des études   Mar 13 Mai 2014 - 16:47

Bonjour, Bonsoir,

Voila j'ouvre ce Post car souvent cette question reviens et cela peut faire des quiproquos pour les gens qui veulent faire la formation donc ...

Question : Est-ce que la formation est gratuite ?

Réponse : NON, toutes les formations sont payantes. Vous posez mal la question et la vraie c'est Est-ce que c'est moi qui va payer ? Cela dépend car chaque formation à un coût parce qu'il faut payer les professeurs, Etc.

En fait, la deuxième bonne question à se poser avant de passer un concours pour faire une formation c'est Qui va financer ma formation ?

Voici une liste de possibilité de financements de votre formation :
- Fongécif
- Employeur
- Alternance
- Pôle Emploi
- Conseil Général
- Conseil Régional
- Auto Financement
- Congé Individuel de Formation : CIF
- Droit Individuel de Formation : DIF
- Congé de Formation Professionnelle : CFP
- Mission Locale (PAIO)
- Plan local pour l’insertion (PLIE)
- Pôle Insertion pour les bénéficiaires du RSA (anciennement RMI)
- Caisse des Allocations Familiales (CAF)
- Prêt étudiant : se renseigner auprès de sa banque.
- Agence Nationale pour l’insertion et la promotion des Travailleurs d’Outre-Mer : ANT
Revenir en haut Aller en bas
aaabc
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13143
Age : 32
Localisation : France
emploi&formation : Administratif
Loisirs : ^^
Points : 16054
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Aide pour le financement des études   Mar 13 Mai 2014 - 16:47

Le financement des études en soins infirmiers.

Le financement des études infirmières nécessite une réflexion rigoureuse et anticipée. De nombreux étudiants en soins infirmiers arrêtent leur formation faute de pouvoir subvenir à leurs besoins en cours de formation.


Formation gratuite ?

Rien n’est jamais gratuit ! En principe la plupart des étudiants n’ont pas à financer le coût de la formation (de 3 500€ à 11 000€ par année de formation). En général, c’est le conseil régional qui prend en charge les formations infirmières au travers d’une dotation versée aux I.F.S.I. Mais attention, certains étudiants ne sont pas dans le cadre d’une formation classique initiale.

Si le Conseil régional finance l’accès à une formation diplômante, il ne finance pas un changement de parcours professionnel ou une décision personnelle. Dans ces cas là, la formation est à financer, soit par son employeur, soit par ses économies. Ce n’est d’ailleurs pas spécifique à la formation infirmière.


Etudier et travailler en même temps ?

Les études infirmières sont programmées sur 3 ans à raison de 35 heures par semaine. Il n’est pas raisonnable de vouloir travailler en plus de ses études pour financer quoi que ce soit. Au mieux ce sont des travaux d’appoints typés étudiants (restauration rapide par exemple). Mais attention à ne pas négliger les études et le travail conséquent nécessaire.


Logement, alimentation ?

Les IFSI qui propose un internat sont rares. Pour l’alimentation, à moins d’être à proximité d’un self (hôpital support par exemple) il faudra trouver un mode d’alimentation autonome.


Déplacement ?

Un remboursement des frais de déplacement est envisageable sous certaines conditions.


Livres, accessoires, ...

Des centres de documentation proposent généralement au sein des I.F.S.I. des ouvrages de référence. Pour des raisons pratiques on vous demandera d’investir dans quelques ouvrages incontournables. Les blouses sont souvent délivrées par les I.F.S.I. Le nettoyage de ces blouses est cependant rarement pris en charge (et sur le plan de l’hygiène c’est assez détestable de ramener des blouses à laver à la maison).

Vous aurez à rédiger des travaux de groupe et un mémoire de fin d’études. Un outil informatique et une imprimante ne sont pas des investissements inutiles.


Les aides financières.

Infirmiers.com vous propose un article spécifique sur ce sujet : Les aides financières.
- http://www.infirmiers.com/etudiants-en-ifsi/les-bourses-et-aides/aides-financieres.html


La formation par apprentissage.

La formation par apprentissage est une solution qui n'est pas des plus répandue, surtout dès la première année. L'investissement en temps de travail plus les études est très important. Il convient de bien mesurer tout cela avant de signer un tel contrat. Le diplôme à l'issue de cette formation est bien entendu le même. Il faut vraiment prendre le temps de la réflexion et opter pour cette solution, si c'est possible, de façon très prudente.

Infirmiers.com vous propose un article spécifique : Devenir infirmière par apprentissage, c'est possible !
- http://www.infirmiers.com/concours-ifsi/presentation-concours/devenir-infirmiere-par-apprentissage-c-est-possible.html


< Source des infos = http://www.infirmiers.com/concours-ifsi/pendant-les-etudes/le-financement-des-etudes-en-soins-infirmiers.html
Revenir en haut Aller en bas
aaabc
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13143
Age : 32
Localisation : France
emploi&formation : Administratif
Loisirs : ^^
Points : 16054
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Aide pour le financement des études   Mar 13 Mai 2014 - 16:48

Rémunération de Fin de Formation - R.F.F.


1. OBJECTIFS

Rémunération destinée à assurer un revenu de remplacement aux demandeurs d’emploi engagés dans une formation mais qui ont épuisé leurs droits à indemnisation en cours de formation.


2. PUBLICS VISES

Demandeurs d’emploi ayant épuisé leurs droits à l’A.R.E.F. ou à l’allocation spécifique versée dans le cadre du contrat de sécurisation professionnelle (C.S.P.).

Précisions :

1/ La R.F.F. peut être attribuée aux adhérents du C.S.P. lorsque la formation dont ils bénéficient n’est pas achevée au terme du dispositif. Deux situations sont alors à distinguer :
- si le demandeur est titulaire de droits A.R.E. à l’issue du C.S.P., il bénéficie de l’A.R.E. Formation (A.R.E.F.) puis de la R.F.F.
- si le demandeur a épuisé ses droits à l’A.R.E. pendant le C.S.P., il peut bénéficier de la R.F.F. en relais de l’allocation versée pendant le C.S.P. sans que l’A.R.E. Formation soit versée.

2/ Les demandeurs d’emploi indemnisés par un employeur public peuvent également avoir accès à la R.F.F.


3. CONDITIONS

La formation doit permettre d'acquérir une qualification reconnue et d'accéder à un emploi dans des secteurs pour lequel sont identifiés des difficultés de recrutement. Un arrêté préfectoral définit la liste des métiers de ces métiers en tension.


4. DUREE

La R.F.F. est versée jusqu'à la fin de l'action de formation, sous réserve que la durée cumulée de versement de l'A.R.E. Formation / allocation de sécurisation professionnelle (C.S.P.) et de la R.F.F. n'excède pas trois ans.


5. PROCEDURE

La prescription de formation faite par le conseiller Pôle Emploi est matérialisée dans l’attestation d’inscription à un stage de formation (A.I.S.). Lorsqu’un besoin de rémunération de fin de formation est détecté par le conseiller, il complète le formulaire spécifique de demande et le joint à l’A.I.S.

C’est le directeur d’agence vérifie si les critères d’attribution de la R.F.F. sont remplis et qui décide de l’attribution de la R.F.F. Le délai de réponse au demandeur d’emploi ne doit pas excéder 21 jours à compter de la date de demande d’attribution de la R.F.F.


6. MONTANT

Il est égal au dernier montant journalier de l’allocation perçu par l’intéressé à la date d’expiration de ses droits avec un plafond de 652,02 euros par mois.

Interruptions de versement de la R.F.F.

- lorsque l’interruption entre deux périodes de stage n’excède pas 15 jours, l’intéressé demeure inscrit en catégorie 4 de la liste des demandeurs d’emploi. Le versement de la rémunération se poursuit.

- lorsque l’interruption excède 15 jours, l’intéressé est réinscrit dans sa catégorie d’origine et retrouve son statut de demandeur d’emploi immédiatement disponible à la recherche d’un emploi. Le versement de la rémunération est alors suspendu.


7. PROTECTION SOCIALE

Le bénéficiaire de la R.F.F. bénéficie de la même protection sociale que lorsqu'il percevait l'A.R.E.F., l’allocation de sécurisation professionnelle (risques maladie, maternité, invalidité, vieillesse, décès , accidents du travail et accidents de trajet ) à l'exception des droits à retraite complémentaire.


8. ARTICULATION AVEC D'AUTRES MESURES

La R.F.F. est entièrement cumulable avec les rémunérations issues d’une activité professionnelle compatible avec le suivi assidu de la formation.


9. ORGANISME RESSOURCE

Pôle Emploi


10. ORGANISME FINANCEUR

Etat, F.P.S.P.P.


- http://www.orfea.org/portail/orfea/content/r%C3%A9mun%C3%A9ration-de-fin-de-formation-rff
Revenir en haut Aller en bas
aaabc
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13143
Age : 32
Localisation : France
emploi&formation : Administratif
Loisirs : ^^
Points : 16054
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Aide pour le financement des études   Mar 13 Mai 2014 - 16:48

Le prêt étudiant garanti par l’Etat : Il s’agit d’un nouveau prêt étudiant d’un montant maximum de 15 000 € qui est accessible à tous les étudiants sans conditions de ressources, ni caution parentale et à remboursement différé après l’obtention du diplôme. Les organismes partenaires de ce nouveau prêt sont la Banque Populaire, le Crédit Mutuel-CIC et la Société Générale.

Le Portail Etudiant - Prêt étudiant
- http://www.etudiant.gouv.fr/pid20474/pret-etudiant.html

Prêt étudiant garanti par l'État !
Afin de faciliter l'accès des étudiants à l'emprunt, un système de prêts bancaires garantis par l'État a été mis en place pour tous les étudiants qui le souhaitent. Ce prêt ne fait l'objet d'aucune demande de caution ou de conditions de ressources. Le dispositif concerne la Société générale, le Crédit mutuel, le C.I.C., les Banques populaires et les Caisses d’épargne du groupe B.P.C.E.

Quelles sont les caractéristiques du prêt étudiant ?
- D'un montant maximal de 15 000 euros, ce prêt est ouvert à l'ensemble des étudiants sans conditions de ressources et sans caution parentale ou d'un tiers. Ceux-ci peuvent rembourser leur emprunt de manière différée.
- Pas de condition de ressources.
- Pas de caution parentale ou d'un tiers.
- Possibilité de remboursement différé (partiel ou total, laissé au choix de l'étudiant).
- Prêt dont une partie du risque de défaillance (70 %) est garanti par l'État, à l'instar de systèmes existants dans d'autres pays.

Quelles sont les conditions requises pour bénéficier du prêt étudiant ?
- Etre inscrit dans un établissement en vue de la préparation d'un concours ou d'un diplôme de l'enseignement supérieur français.
- Etre âgé de moins de 28 ans à la date de conclusion du prêt.
- Etre de nationalité française ou posséder la nationalité de l'un des Etats membres de l'UE ou de l'EEE à condition de justifier d'une résidence régulière ininterrompue en France depuis au moins 5 ans au moment de la conclusion du prêt.

Quelles sont les garanties du prêt étudiant ?
Un fonds de garantie "prêts étudiants"L'État confie la gestion de ce fonds de garantie à OSEO. Ce fonds prend en charge, dans des conditions définies par convention, une partie du risque de défaillance encouru par les banques.

Caractéristiques de la garantie ...
- Montant maximal du prêt : 15 000 euros / étudiant au total.
- Montant garanti : 70% du capital restant du prêt consenti, hors intérêt.
- Durée de la garantie : 10 ans maximum, à partir de la date du premier versement des fonds.
- L'Etat poursuivra son effort dans les années à venir et abondera le fonds pour démultiplier l'offre de prêts.

Quelles sont les banques partenaires du prêt étudiant ?
Le prêt étudiant est issu d'une convention annuelle qui permet aux réseaux bancaires signataires de diffuser un prêt aux étudiants sans caution, ni condition de ressource. Actuellement, les cinq établissements partenaires sont les suivants :
- Société générale
- Crédit Mutuel
- C.I.C.
- Banques Populaires
- Caisses d'Épargne

Quel est l'intérêt de ce prêt étudiant ?
- Elargir l'accès à l'emprunt à l'ensemble de la population étudiante (pas seulement les étudiants des grandes écoles), habituellement peu courtisée par les banques.
- Ouvrir le prêt à tous les étudiants, boursiers ou non.
- Permettre aux étudiants de diversifier les sources de financement de leur vie étudiante : bourses, emplois étudiants, emprunts bancaires, transferts parentaux.
Revenir en haut Aller en bas
aaabc
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13143
Age : 32
Localisation : France
emploi&formation : Administratif
Loisirs : ^^
Points : 16054
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Aide pour le financement des études   Mar 13 Mai 2014 - 16:48

AGEPI - Aide à la Garde d'Enfants pour Parents Isolés

Principe : Les demandeurs d'emploi, parents isolés d'enfants de moins de 10 ans, qui reprennent une activité professionnelle ou s'engagent à suivre une formation, peuvent bénéficier, sous certaines conditions, d'une aide à la garde d'enfants pour parents isolés ( AGEPI ), si cette reprise d'activité ou cette entrée en formation génère des coûts de garde d'enfants.

Bénificiaires : L'AGEPI peut être accordée dans le cadre du Projet Personnalisé d'Accès à l'Emploi (P.P.A.E) aux demandeurs d'emploi qui :
- soit, sont bénéficiaires d'un revenu minimum (Revenu de Solidarité Active - RSA / Allocation de Solidarité Spécifique - ASS / Allocation aux Adultes Handicapés – AAH / Allocation Temporaire d'Attente - ATA).
- soit, ne sont pas indemnisés par le régime d'assurance chômage, et élèvent seuls un ou plusieurs enfant(s) de moins de dix ans dont ils ont la charge et la garde.

Conditions d'attribution : L'AGEPI peut être attribuée en cas d'entrée en formation, y compris à distance, d'une durée d'au moins 40 heures.

Formalités de demande : Le demandeur d'emploi qui souhaite bénéficier de l' AGEPI doit en formuler la demande auprès de son agence Pôle emploi dans le mois qui suit la reprise d'activité ou l'entrée en formation. L'aide ne peut être accordée qu'une seule fois pendant une période de 12 mois à compter de la date de reprise d'activité ou d'entrée en formation.

Montant : Le montant de l' AGEPI dépend du temps de travail ou de formation.

Versement d'aide : L'AGEPI est versée par Pôle emploi à réception de l'attestation de l'entrée en stage.
Revenir en haut Aller en bas
aaabc
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13143
Age : 32
Localisation : France
emploi&formation : Administratif
Loisirs : ^^
Points : 16054
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Aide pour le financement des études   Mar 13 Mai 2014 - 16:49

Le but du B.E.S.S !
Aide financière attribuée sous conditions de ressources aux personnes suivant une formation dans les écoles ou instituts de formation des secteurs social, paramédical et de sages-femmes. L'obtention de la bourse permet également l'exonération de la cotisation de sécurité sociale et de l'exonération des droits d'inscription. Cette bourse vient compléter le dispositif de financement des formations par le Conseil régional, en particulier la prise en charge des coûts pour les formations d'aides-soignants, d'ambulanciers et d'auxiliaires de puériculture pour les publics non salariés, en partenariat avec Pôle Emploi.

Pour qui et pour quelles formations ?
Ces bourses sont destinées aux étudiants en travail social ainsi qu'aux élèves et étudiants inscrits dans les instituts et écoles de formation de certaines professions de santé agréés ou autorisés par la Région et qui préparent l'un des diplômes suivant :

Secteur sanitaire :
- D.E Auxiliaire de puériculture
- D.E Aide-soignant
- D.E Infirmier
- D.E Infirmier anesthésiste
- D.E Infirmier puéricultrice
- D.E Infirmier bloc opératoire
- D.E Pédicure-podologue
- D.E Masseur-kinésithérapeute
- D.E Ergothérapeute
- D.E Psychomotricien
- D.E Sage-femme
- D.E Ambulancier
- D.E Puéricultrice
- D.E Orthophoniste
- D.E Orthoptiste
- D.E Manipulateur d'Electroradiologie Médicale
- Technicien de laboratoire d'analyse de biologie médicale

Secteur social :
- D.E Assistant de service social
- D.E Educateur spécialisé
- D.E Conseiller en économie sociale et familiale
- D.E Educateur des jeunes enfants
- D.E Technicien de l'intervention sociale et familiale
- D.E Moniteur éducateur
- D.E Auxiliaire de Vie Sociale
- B.P.J.E.P.S spécialité Animation Sociale en Gérontologie
- Médiateur familial
- Responsable d'unité d'intervention éducative

A quelles conditions ?
Sous réserve de recevabilité de la demande et du respect des conditions d'attribution.

Modalités d’attribution !
La bourse régionale d'études constitue une aide financière complémentaire apportée par le Conseil Régional à l'élève ou l'étudiant en formation complète ou partielle, en redoublement (un seul par scolarité) ou en V.A.E, dont les ressources familiales ou personnelles sont reconnues insuffisantes. Ces formations doivent se dérouler sur un minimum de 250 heures, dans une école de formation sanitaire ou sociale, située en France et agréée par le Conseil Régional. La bourse ne peut se substituer à l'obligation alimentaire, telle que définie par les dispositions des articles 203 et 371-2 du Code Civil, qui impose aux parents d'assurer l'entretien de leur enfants, même majeurs, tant que ces derniers ne sont pas en mesure de subvenir à leurs propres besoins.

La nature, le niveau et les conditions d'attribution de ces aides sont fixés par le Conseil Régional (plafonds de ressources, points de charge, taux et barèmes minimaux des bourses). La bourse régionale n'est pas cumulable avec toute autre bourse d'étude ou tout autre salaire, indemnité de perte d'emploi, aide ou rémunération liée à la formation professionnelle continue. Sont donc exclus de ce dispositif, les personnes sous contrat de travail ou percevant des indemnités de perte d'emploi.

Une Commission Régionale d'attribution des Bourses examine les demandes et décide d'accorder la bourse ou de rejeter la demande (rejet motivé).

Procédure d’instruction !
Vous pouvez vous rapprocher de votre établissement de formation qui mettra à votre disposition un ordinateur et vous proposera l'aide d'une personne ressources. Vous devez posséder une adresse e-mail individuelle et personnelle ou vous la créer.

Le dossier doit être soigneusement renseigné et accompagné de toutes les pièces demandées compte tenu de la situation individuelle et familiale de l'élève ou de l'étudiant. Il appartient à l'élève ou à l'étudiant de signaler toute situation particulière relative à ses revenus ou à sa situation de famille.

La date butoire de dépôt des dossiers est fixée chaque année par le Conseil Régional. Les dossiers remis hors délais seront rejetés sauf en cas de changement de situation de l'étudiant. Les dossiers arrivés complets seront traités en priorité par les services instructeurs. Le renouvellement de la bourse régionale n'est pas automatique. Une nouvelle demande doit être adressée chaque année. La décision est applicable pour l'année scolaire en cours.

Les dossiers complets (questionnaire électronique correctement rempli et pièces justificatives adressées) seront instruits au fur et à mesure de leur réception. Les élèves et étudiants seront ensuite informés de la décision de la Commission Régionale d'attribution (C.R.A), par notification, qui leur sera remise par le secrétariat de leur école. Les boursiers percevront, dès l'accord de la Commission, un premier versement.

Possibilité de recours : Les étudiants souhaitant contester la décision du Conseil Régional, peuvent le faire soit par un recours gracieux auprès de Monsieur le Président du Conseil Régional, dans un délai de 2 mois après notification, soit par un recours contentieux auprès du Tribunal administratif.

Quand ?
- Pour la rentrée de janvier, les inscriptions sont à faire entre le 16 décembre et le 16 mars.
- Pour la rentrée de septembre, les inscriptions sont à faire entre le 16 août et le 16 novembre.

Barème des aides !
Le barème des aides comporte, d'une part, 7 échelons, numérotés de zéro à six, auxquels correspondent des plafonds de ressources, et d'autre part, une liste de points de charge de l'étudiant. Les taux annuels :
- Echelon 0 : 1 230 €
- Echelon 1 : 1 389 €
- Echelon 2 : 2 093 €
- Echelon 3 : 2 682 €
- Echelon 4 : 3 269 €
- Echelon 5 : 3 753 €
- Echelon 6 : 3 921 €

En cas de redoublement, l'étudiant peut être admis au bénéfice de la bourse, sous réserve d'en réunir les conditions d'attribution. Cette disposition ne vaut cependant que pour un seul et unique redoublement au cours de la formation engagée.
Revenir en haut Aller en bas
aaabc
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13143
Age : 32
Localisation : France
emploi&formation : Administratif
Loisirs : ^^
Points : 16054
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Aide pour le financement des études   Mar 13 Mai 2014 - 16:49

Le CNASEA est accordée aux personnes qui ont eu l'accord du Conseil Régional ou Général pour financer la formation.

Pour percevoir le CNASEA il ne faut avoir aucun revenu (chômage, salaire) et en + du CNASEA tu peux demander une bourse.

- Pour les -18 ans : 150 Euros Cnasea / mois

- Pour les 18-25 ans : 300 Euros Cnasea / mois

- Pour les + 25 ans : 400 Euros Cnasea / mois

- Si vous avez un ou plusieurs enfants : 700 Euros Cnasea / mois

- Si vous avez travaillez 6 mois plein ou 12 mois partiel : 600 Euros Cnasea / mois

ATTENTION le CNASEA n'est pas un salaire et ne donne pas droit au chomage car aucune cotisation de charges (retraite, maladie, chomage,...) !!
Revenir en haut Aller en bas
aaabc
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13143
Age : 32
Localisation : France
emploi&formation : Administratif
Loisirs : ^^
Points : 16054
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Aide pour le financement des études   Mar 13 Mai 2014 - 16:49

Les moyens de rémunérations pendant votre formation sont :

- C.N.A.S.E.A

- Votre Employeur

- Alternance

- Bourse d’études délivre par le Conseil Régional

- Auto Financement

- Plan local pour l’insertion (P.L.I.E)

- CAF : R.S.A (Revenu de Solidarité Active)

- Pôle Emploi : chômage, allocation A.R.E (Allocation au Retour à l’Emploi) / A.S.S (Allocation de Solidarité Spécifique) / A.F.F (Allocation Fin de Formation) / A.R.E.F (Allocation au Retour à l’Emploi Formation) / A.F.D.E.F (allocation des demandeurs d’emploi en formation) / R.F.F (Rémunération de Fin de contrat) / Etc!



... Sachez que vous n'avez pas le droit de cumuler plusieurs moyens de rémunération. Vous avez le droit qu'à une seule rémunération pour toute l'année de formation.


Les aides sociales sont :
Accorder par le Centre Communal d’Action Social (C.C.A.S) de votre commune (mairie) pour obtenir une aide pour des bons alimentaires, une réduction pour le transport, ... Veuillez contacter votre mairie et/ou votre C.C.A.S pour avoir plus d’informations.
Revenir en haut Aller en bas
aaabc
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13143
Age : 32
Localisation : France
emploi&formation : Administratif
Loisirs : ^^
Points : 16054
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Aide pour le financement des études   Mar 13 Mai 2014 - 16:50

Les moyens de financements sont :


- Fongécif

- Employeur

- Alternance

- Pôle Emploi

- Conseil Général

- Conseil Régional

- Auto Financement

- Congé Individuel de Formation : CIF

- Droit Individuel de Formation : DIF

- Congé de Formation Professionnelle : CFP

- Mission Locale (PAIO)

- Plan local pour l’insertion (PLIE)

- Pôle Insertion pour les bénéficiaires du RSA (anciennement RMI)

- Caisse des Allocations Familiales (CAF)

- Prêt étudiant : se renseigner auprès de sa banque.

- Agence Nationale pour l’insertion et la promotion des Travailleurs d’Outre-Mer : ANT
Revenir en haut Aller en bas
aaabc
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13143
Age : 32
Localisation : France
emploi&formation : Administratif
Loisirs : ^^
Points : 16054
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Aide pour le financement des études   Mar 13 Mai 2014 - 16:50

CONTRAT D’APPRENTISSAGE

- Public : dès 16 ans et +, au début du contrat (OU) les jeunes d’au moins 15 ans, s’ils justifient avoir effectué la scolarité du 1er cycle de l’enseignement secondaire.

- Objectif : Acquérir une formation théorique et professionnelle sanctionnée par un diplôme ou un titre professionnel

- Durée : Contrat de travail de type particulier d’une durée de 1 à 3 ans.

- Employeurs : Tous les employeurs y compris dans le secteur public.

- Avantages pour l’employeur :
1. Exonération de charges sociales (entreprises de moins de 11 salariés et pour les autres entreprises durant une période d’un an pour les embauches réalisées avant le 30 juin 2010).
2. Indemnité compensatrice forfaitaire de 1200E versée par la Région par apprenti et par an, plus différentes majorations (300E par an pour les entreprises de moins de 250 salariés, 600E par an pour un apprenti handicapé, 500E par an pour une apprentie embauchée dans un métier masculin, 500 € par an pour un apprenti visant un CAP âgé de 18 ans ou plus, 500E par an pour un apprenti visant un BP ou un bac pro âgé de 20 ans ou plus, 500E par an pour un apprenti visant un BTS âgé de 22 ans ou plus).

- Prime de l’Etat de 1800€ pour les entreprises de moins de 50 salariés (embauchant leur 1er apprenti ou 1 apprenti supplémentaire).

- Crédit d’impôt annuel par apprenti de 1600€ (2200€ pour les apprentis handicapés ou CIVIS).

- Non prise en compte dans les effectifs de l’entreprise (sauf pour la tarification du risque accident du travail/maladies professionnelles)

- Rémunération (en % du SMIC) : aucune charge salariale n’est due par l’apprenti dans la limite du montant annuel du SMIC. Année d'exécution du contrat, âge de l'apprenti :
1ère année : 25% pour les 16-18 ans // 41% pour les 18-20 ans // 53% pour les 21 ans et +
2ème année : 37% pour les 16-18 ans // 49% pour les 18-20 ans // 61% pour les 21 ans et +
3ème année : 53% pour les 16-18 ans // 65% pour les 18-20 ans // 78% pour les 21 ans et +


CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

- Public : dès 16 ans et +, au début du contrat (OU) les demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus (inscrits au pôle emploi).

- Objectif : Acquérir une formation théorique et professionnelle sanctionnée par un diplôme, un titre professionnel, un certificat de qualification professionnelle (CQP) ou une qualification reconnue.

- Durée : CDI débutant par une action de professionnalisation de 6 à 12 mois ou CDD d’une durée de 6 à 24 mois au maximum.

- Employeurs : Tous les employeurs (en dehors de l’Etat et des collectivités territoriales).

- Avantages pour l’employeur :
1. Prime de l’Etat de 1000€ (ou 2000€ pour les jeunes n’ayant pas le niveau Bac) pour l’embauche d’un jeune de moins de 26 ans réalisée entre le 24 avril 2009 et le 30 juin 2010
2. Réduction Fillon (réduction des cotisations patronales de Sécurité sociale).
3. Non prise en compte dans les effectifs de l’entreprise (sauf pour la tarification du risque accident du travail/maladies professionnelles).

- Rémunération (en % du SMIC) :
55% pour les 16-20 ans non titulaires d’un BAC sinon 65%
70% pour les 21-25 ans non titulaires d’un BAC sinon 80%
85% pour les 26 ans et + ayant le BAC ou équivalent et les non titulaires d’un BAC.
Revenir en haut Aller en bas
aaabc
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13143
Age : 32
Localisation : France
emploi&formation : Administratif
Loisirs : ^^
Points : 16054
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Aide pour le financement des études   Mar 13 Mai 2014 - 16:50

Report de formation dans le secteur médico-social !

Toutes personnes ayant réussi un concours d’entrée en formation d'aide soignante, d'auxiliaire de vie sociale, d'auxiliaire de puériculture, d'aide médico psychologique, d'infirmière, ... peuvent faire un report de formation.

Les résultats du concours sont valables uniquement pour la rentrée au titre de laquelle ils ont été organisés. Un report de scolarité d'une année peut être accordée pour les motifs suivants :


- Maladie.
- Congé maternité.
- Garde d'enfant de moins de quatre ans.
- Rejet de demande de mise en disponibilité.
- Rejet de demande de congé formation.
- Rejet de demande de prise en charge financière.


Un report d’un an est accordé de droit pour les candidats en congé de maternité, ou en cas de rejet de demande de mise en disponibilité, ou pour garde d’enfant de moins de 4 ans.

Un report d’admission, renouvelable deux fois, est accordé de droit en cas de rejet du bénéfice de la promotion professionnelle ou sociale, ou de rejet d’une demande de congé individuel de formation, ou de rejet de congé de formation professionnelle.

Un report peut être accordé en cas de maladie, d’accident ou de tout élément grave empêchant les études d’aide-soignant (justificatifs à fournir).

Tous les reports sont accordés par le directeur départemental des affaires sanitaires et sociales sur demande justifiée du candidat.

Attention : en cas de report vous devez avertir l’institut de formation de votre intention de reprendre les études, dans un délai de trois mois avant la date prévue de rentrée.

- Article 12 Modifié par Décret n°2007-1301 du 31 août 2007 - art. 4 JORF 2 septembre 2007

Les résultats des épreuves de sélection ne sont valables que pour la rentrée au titre de laquelle elles ont été organisées.

Cependant, un report d'admission d'un an, renouvelable une seule fois, est accordé de droit par le directeur départemental des affaires sanitaires et sociales, en cas de congé de maternité, de rejet d'une demande de mise en disponibilité ou pour garde de son enfant ou d'un de ses enfants, âgé de moins de quatre ans. Un report d'admission d'un an, renouvelable deux fois, est accordé de droit par le directeur départemental des affaires sanitaires et sociales, en cas de rejet du bénéfice de la promotion professionnelle ou sociale ou de rejet d'une demande de congé individuel de formation ou de congé de formation professionnelle.

En outre, en cas de maladie, d'accident, ou si le candidat apporte la preuve de tout autre événement grave lui interdisant d'entreprendre ses études au titre de l'année en cours, un report peut être accordé par le directeur départemental des affaires sanitaires et sociales.

Toute personne ayant bénéficié d'un report d'admission doit confirmer son intention de reprendre sa scolarité à la rentrée suivante, au plus tard trois mois avant la date de cette rentrée.

Le report est valable pour l'institut dans laquelle le candidat avait été précédemment admis. L'application des dispositions du présent article ne peut donner lieu à un report de scolarité d'une durée supérieure à trois ans.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aide pour le financement des études   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aide pour le financement des études
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» aide pour se loger...
» demande d'aide pour un plan d'histoire du droit.
» urgent!!urgent!!Demande d'aide pour petit projet sauvetage
» Le vêtement de Marie: une aide pour la prière
» Besoin d'aide pour répondre a des accusation anti-catholique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM AIDE SOIGNANTE :: ELEVES A.S :: FINANCEMENTS & REMUNERATION-
Sauter vers: