FORUM AIDE SOIGNANTE

Forum des AS et des collègues. Vous trouverez cours, aides, témoignages, Etc!
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 autofinancement et allocations chômages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
delin
nouveau membre
nouveau membre


Féminin
Nombre de messages : 8
Age : 25
Localisation : rhone alpes
emploi&formation : as
Points : 19
Date d'inscription : 02/06/2014

MessageSujet: autofinancement et allocations chômages   Mer 23 Juil 2014 - 21:07

Bonjour tous le monde,

j'ai besoin de votre aide car je suis un peu perdu..

Je vous explique mon cas, je suis actuellement en cdd et mon contrat se termine fin septembre. Je passe le concours d'aide soignante en octobre pour une rentrée en janvier. Je compte donc m'inscrire donc à pole emploi dès la fin de mon contrat pour pouvoir toucher le chômage.
Je compte m'autofinancer la formation car je me suis renseigner pour avoir des aides et apparemment je n'est droit a rien..
Le problème c'est que j'ai lu sur internet qu'apparemment lorsque l'on finance nous même la formation on a plus le droit de toucher les indemnités chômage?
Je voulais donc savoir si vous aviez des info sur ça ou si vous aviez étais dans mon cas..
Car j'aurai vraiment besoin de toucher le chômage lors de ma formation! (si bien sur je suis reçut :) )

Je vous remercie d'avance pour vos réponses!!
Revenir en haut Aller en bas
Cooky92
accro du forum
accro du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 151
Age : 30
Localisation : Paris
emploi&formation : AS
Loisirs : Photographie
Points : 162
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: autofinancement et allocations chômages   Jeu 24 Juil 2014 - 19:06

Bonjour,

En Ile de France, en tant que demandeur d'emploi, nous avons le droit au financement de la formation par la région.
Il faut pour cela que l'IFAS où nous faisons la formation soit conventionné par la région.

Je crois que c'est le cas pour les autres régions. Renseigne toi auprès de Pole Emploi, ils pourrons te dire.

PS : d'autres auront surement des infos plus précises que moi ;-)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eas-sourde.fr/
delin
nouveau membre
nouveau membre


Féminin
Nombre de messages : 8
Age : 25
Localisation : rhone alpes
emploi&formation : as
Points : 19
Date d'inscription : 02/06/2014

MessageSujet: Re: autofinancement et allocations chômages   Sam 26 Juil 2014 - 17:52

Bonjour cooky92,

Merci beaucoup de m'avoir répondu!
Je m'étais déjà renseigner pour des aides de financement par la région mais on m'avais fais comprendre que dans m situation en gros je ne serais pas prioritaire..
Je vais quand même continuer de me renseigner auprès de pôle emploi!

Personne d'autre pour m'aider ? :)
Revenir en haut Aller en bas
aaabc
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13143
Age : 32
Localisation : France
emploi&formation : Administratif
Loisirs : ^^
Points : 16054
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: autofinancement et allocations chômages   Lun 28 Juil 2014 - 16:46

Salut delin.

Le fait de financer soi-même ne fait pas perdre ses droits au chômage et heureusement sinon ce serait honteux de la part du pôle emploi.

Sache que les écoles te diront de payer en une fois ou en plusieurs fois en te disant les montants que tu devras donner à chaque fois et c'est proche des 1.000€ vu le prix de la formation. Sinon il faudra que tu paies la fin 3-4 mois avant la fin de formation.

Ce qui concerne le place financée par la région tu as tes chances vu que tu seras demandeurs d'emploi.

Pense à faire jouer ton CIF-CDD car les gens font des dossiers lorsqu'ils sont en CDI mais même en faisant que des CDD on peut obtenir un CIF donc vérifie auprès du fongécif de ta ville.

Voici les coordonnées du FONGECIF de la France :
- http://www.amoreutopia.net/t1451-fongecif-france

Sinon tu peux toujours faire la formation en alternance comme ça tu auras un salaire et le financement. Mais c'est à toi de voir si cela te convient.

Bonne soirée et A+
Revenir en haut Aller en bas
aaabc
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13143
Age : 32
Localisation : France
emploi&formation : Administratif
Loisirs : ^^
Points : 16054
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: autofinancement et allocations chômages   Lun 28 Juil 2014 - 16:46

Les moyens de financements sont :


- Fongécif

- Employeur

- Alternance

- Pôle Emploi

- Conseil Général

- Conseil Régional

- Auto Financement

- Congé Individuel de Formation : CIF

- Droit Individuel de Formation : DIF

- Congé de Formation Professionnelle : CFP

- Mission Locale (PAIO)

- Plan local pour l’insertion (PLIE)

- Pôle Insertion pour les bénéficiaires du RSA (anciennement RMI)

- Caisse des Allocations Familiales (CAF)

- Prêt étudiant : se renseigner auprès de sa banque.

- Agence Nationale pour l’insertion et la promotion des Travailleurs d’Outre-Mer : ANT
Revenir en haut Aller en bas
aaabc
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13143
Age : 32
Localisation : France
emploi&formation : Administratif
Loisirs : ^^
Points : 16054
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: autofinancement et allocations chômages   Lun 28 Juil 2014 - 16:47

Les moyens de rémunérations pendant votre formation sont :

- C.N.A.S.E.A

- Votre Employeur

- Alternance

- Bourse d’études délivre par le Conseil Régional

- Auto Financement

- Plan local pour l’insertion (P.L.I.E)

- CAF : R.S.A (Revenu de Solidarité Active)

- Pôle Emploi : chômage, allocation A.R.E (Allocation au Retour à l’Emploi) / A.S.S (Allocation de Solidarité Spécifique) / A.F.F (Allocation Fin de Formation) / A.R.E.F (Allocation au Retour à l’Emploi Formation) / A.F.D.E.F (allocation des demandeurs d’emploi en formation) / R.F.F (Rémunération de Fin de contrat) / Etc!



... Sachez que vous n'avez pas le droit de cumuler plusieurs moyens de rémunération. Vous avez le droit qu'à une seule rémunération pour toute l'année de formation.


Les aides sociales sont :
Accorder par le Centre Communal d’Action Social (C.C.A.S) de votre commune (mairie) pour obtenir une aide pour des bons alimentaires, une réduction pour le transport, ... Veuillez contacter votre mairie et/ou votre C.C.A.S pour avoir plus d’informations.
Revenir en haut Aller en bas
aaabc
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13143
Age : 32
Localisation : France
emploi&formation : Administratif
Loisirs : ^^
Points : 16054
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: autofinancement et allocations chômages   Lun 28 Juil 2014 - 16:47

CONTRAT D’APPRENTISSAGE

- Public : dès 16 ans et +, au début du contrat (OU) les jeunes d’au moins 15 ans, s’ils justifient avoir effectué la scolarité du 1er cycle de l’enseignement secondaire.

- Objectif : Acquérir une formation théorique et professionnelle sanctionnée par un diplôme ou un titre professionnel

- Durée : Contrat de travail de type particulier d’une durée de 1 à 3 ans.

- Employeurs : Tous les employeurs y compris dans le secteur public.

- Avantages pour l’employeur :
1. Exonération de charges sociales (entreprises de moins de 11 salariés et pour les autres entreprises durant une période d’un an pour les embauches réalisées avant le 30 juin 2010).
2. Indemnité compensatrice forfaitaire de 1200E versée par la Région par apprenti et par an, plus différentes majorations (300E par an pour les entreprises de moins de 250 salariés, 600E par an pour un apprenti handicapé, 500E par an pour une apprentie embauchée dans un métier masculin, 500 € par an pour un apprenti visant un CAP âgé de 18 ans ou plus, 500E par an pour un apprenti visant un BP ou un bac pro âgé de 20 ans ou plus, 500E par an pour un apprenti visant un BTS âgé de 22 ans ou plus).

- Prime de l’Etat de 1800€ pour les entreprises de moins de 50 salariés (embauchant leur 1er apprenti ou 1 apprenti supplémentaire).

- Crédit d’impôt annuel par apprenti de 1600€ (2200€ pour les apprentis handicapés ou CIVIS).

- Non prise en compte dans les effectifs de l’entreprise (sauf pour la tarification du risque accident du travail/maladies professionnelles)

- Rémunération (en % du SMIC) : aucune charge salariale n’est due par l’apprenti dans la limite du montant annuel du SMIC. Année d'exécution du contrat, âge de l'apprenti :
1ère année : 25% pour les 16-18 ans // 41% pour les 18-20 ans // 53% pour les 21 ans et +
2ème année : 37% pour les 16-18 ans // 49% pour les 18-20 ans // 61% pour les 21 ans et +
3ème année : 53% pour les 16-18 ans // 65% pour les 18-20 ans // 78% pour les 21 ans et +


CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

- Public : dès 16 ans et +, au début du contrat (OU) les demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus (inscrits au pôle emploi).

- Objectif : Acquérir une formation théorique et professionnelle sanctionnée par un diplôme, un titre professionnel, un certificat de qualification professionnelle (CQP) ou une qualification reconnue.

- Durée : CDI débutant par une action de professionnalisation de 6 à 12 mois ou CDD d’une durée de 6 à 24 mois au maximum.

- Employeurs : Tous les employeurs (en dehors de l’Etat et des collectivités territoriales).

- Avantages pour l’employeur :
1. Prime de l’Etat de 1000€ (ou 2000€ pour les jeunes n’ayant pas le niveau Bac) pour l’embauche d’un jeune de moins de 26 ans réalisée entre le 24 avril 2009 et le 30 juin 2010
2. Réduction Fillon (réduction des cotisations patronales de Sécurité sociale).
3. Non prise en compte dans les effectifs de l’entreprise (sauf pour la tarification du risque accident du travail/maladies professionnelles).

- Rémunération (en % du SMIC) :
55% pour les 16-20 ans non titulaires d’un BAC sinon 65%
70% pour les 21-25 ans non titulaires d’un BAC sinon 80%
85% pour les 26 ans et + ayant le BAC ou équivalent et les non titulaires d’un BAC.
Revenir en haut Aller en bas
aaabc
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13143
Age : 32
Localisation : France
emploi&formation : Administratif
Loisirs : ^^
Points : 16054
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: autofinancement et allocations chômages   Lun 28 Juil 2014 - 16:47

Le Fond Régional d'Aide Sociale (F.R.A.S)

LE CONTEXTE
Par délibération n° 07-02, en date du 28 juin 2007, le Conseil régional d’Île-de-France a décidé d’expérimenter un fonds régional d’aide sociale aux étudiants des filières sanitaires et sociales.
Le fond régional d’aide sociale a pour vocation de répondre à la demande des étudiant/es des formations sociale et paramédicale confrontés à une situation financière et sociale difficile, mais ne répondant pas aux critères d’attribution des bourses en raison de leur statut et/ou de leur parcours ; par exemple, une personne seule recevant une faible indemnisation des Assedic, avec des enfants à charge. Dans ce cas, les difficultés cumulées laissent présager un risque d’abandon de la formation en cours. Ceci afin d’assurer le suivi de la formation engagée.

CONDITIONS GÉNÉRALES
- Conditions de non cumul : Le FRAS a vocation à attribuer une aide financière à des étudiants en grande difficulté sociale et financière, situation susceptible de les amener à l'abandon de leur formation. Il constitue un complément de ressources et ne peut être considéré comme un revenu à part entière. Il s'agit d'un soutien permettant la poursuite de la formation qui ne peut être attribué pour le règlement des frais de formation.
- Etre inscrit dans une formation sociale, paramédicale ou maïeutique dans un établissement agréé ou autorisé par la Région.
- Etre de nationalité française ou ressortissant d'un pays de l'Union Européenne ou étranger/étrangère en situation régulière en France depuis le 1er janvier de l'année de début du cycle de formation.
- Aucune condition d'âge n'est requise.

Conditions de statut :
Le FRAS concerne les élèves ou étudiants en formation continue relevant des situations suivantes :
- Les bénéficiaires du RSA Socle (ex-RMI).
- Les demandeurs d'emploi indemnisés (excepté au titre de l'Allocation de Solidarité Spécifique, ce statut relevant d'une demande de bourse).
- Les bénéficiaires d'une Allocation d'études dans le cadre d'un contrat de pré-recrutement.
- Les bénéficiaires d'un Congé individuel de formation sans rémunération (2ème et 3ème année).

Le FRAS n'est donc pas destiné aux personnes bénéficiant des aides ou rémunérations suivantes :
- Les bénéficiaires d'une bourse attribuée par le Conseil Régional Île-de-France ou par le CROUS.
- Les bénéficiaires d'une aide versée par l'Agence Nationale pour l'insertion et la promotion des Travailleurs d'Outre Mer (ANT).
- Les bénéficiaires d'une rémunération de la formation professionnelle.

Conditions de statut incompatible :
- Les personnes en contrat individuel de formation rémunéré.
- Les salariés du secteur public ou privé sous contrat.
- Les personnes en disponibilité.
- Les personnes en contrat de professionnalisation.
- Les personnes en congés sans solde.
- Les personnes en contrat d'apprentissage.
- Les personnes en congé parental d'éducation.

Formations concernées

Pour le secteur sanitaire :
- Aide Soignant
- Auxiliaire de Puériculture

Pour le secteur social :
- Assistant de Service Social
- Conseiller en Économie Sociale Familiale
- Educateur de Jeunes Enfants
- Educateur Spécialisé
- Moniteur Éducateur
- Technicien de l’Intervention Sociale et Familiale
- Auxiliaire de Vie Sociale
Revenir en haut Aller en bas
aaabc
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13143
Age : 32
Localisation : France
emploi&formation : Administratif
Loisirs : ^^
Points : 16054
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: autofinancement et allocations chômages   Lun 28 Juil 2014 - 16:48

Le but du B.E.S.S !
Aide financière attribuée sous conditions de ressources aux personnes suivant une formation dans les écoles ou instituts de formation des secteurs social, paramédical et de sages-femmes. L'obtention de la bourse permet également l'exonération de la cotisation de sécurité sociale et de l'exonération des droits d'inscription. Cette bourse vient compléter le dispositif de financement des formations par le Conseil régional, en particulier la prise en charge des coûts pour les formations d'aides-soignants, d'ambulanciers et d'auxiliaires de puériculture pour les publics non salariés, en partenariat avec Pôle Emploi.

Pour qui et pour quelles formations ?
Ces bourses sont destinées aux étudiants en travail social ainsi qu'aux élèves et étudiants inscrits dans les instituts et écoles de formation de certaines professions de santé agréés ou autorisés par la Région et qui préparent l'un des diplômes suivant :

Secteur sanitaire :
- D.E Auxiliaire de puériculture
- D.E Aide-soignant
- D.E Infirmier
- D.E Infirmier anesthésiste
- D.E Infirmier puéricultrice
- D.E Infirmier bloc opératoire
- D.E Pédicure-podologue
- D.E Masseur-kinésithérapeute
- D.E Ergothérapeute
- D.E Psychomotricien
- D.E Sage-femme
- D.E Ambulancier
- D.E Puéricultrice
- D.E Orthophoniste
- D.E Orthoptiste
- D.E Manipulateur d'Electroradiologie Médicale
- Technicien de laboratoire d'analyse de biologie médicale

Secteur social :
- D.E Assistant de service social
- D.E Educateur spécialisé
- D.E Conseiller en économie sociale et familiale
- D.E Educateur des jeunes enfants
- D.E Technicien de l'intervention sociale et familiale
- D.E Moniteur éducateur
- D.E Auxiliaire de Vie Sociale
- B.P.J.E.P.S spécialité Animation Sociale en Gérontologie
- Médiateur familial
- Responsable d'unité d'intervention éducative

A quelles conditions ?
Sous réserve de recevabilité de la demande et du respect des conditions d'attribution.

Modalités d’attribution !
La bourse régionale d'études constitue une aide financière complémentaire apportée par le Conseil Régional à l'élève ou l'étudiant en formation complète ou partielle, en redoublement (un seul par scolarité) ou en V.A.E, dont les ressources familiales ou personnelles sont reconnues insuffisantes. Ces formations doivent se dérouler sur un minimum de 250 heures, dans une école de formation sanitaire ou sociale, située en France et agréée par le Conseil Régional. La bourse ne peut se substituer à l'obligation alimentaire, telle que définie par les dispositions des articles 203 et 371-2 du Code Civil, qui impose aux parents d'assurer l'entretien de leur enfants, même majeurs, tant que ces derniers ne sont pas en mesure de subvenir à leurs propres besoins.

La nature, le niveau et les conditions d'attribution de ces aides sont fixés par le Conseil Régional (plafonds de ressources, points de charge, taux et barèmes minimaux des bourses). La bourse régionale n'est pas cumulable avec toute autre bourse d'étude ou tout autre salaire, indemnité de perte d'emploi, aide ou rémunération liée à la formation professionnelle continue. Sont donc exclus de ce dispositif, les personnes sous contrat de travail ou percevant des indemnités de perte d'emploi.

Une Commission Régionale d'attribution des Bourses examine les demandes et décide d'accorder la bourse ou de rejeter la demande (rejet motivé).

Procédure d’instruction !
Vous pouvez vous rapprocher de votre établissement de formation qui mettra à votre disposition un ordinateur et vous proposera l'aide d'une personne ressources. Vous devez posséder une adresse e-mail individuelle et personnelle ou vous la créer.

Le dossier doit être soigneusement renseigné et accompagné de toutes les pièces demandées compte tenu de la situation individuelle et familiale de l'élève ou de l'étudiant. Il appartient à l'élève ou à l'étudiant de signaler toute situation particulière relative à ses revenus ou à sa situation de famille.

La date butoire de dépôt des dossiers est fixée chaque année par le Conseil Régional. Les dossiers remis hors délais seront rejetés sauf en cas de changement de situation de l'étudiant. Les dossiers arrivés complets seront traités en priorité par les services instructeurs. Le renouvellement de la bourse régionale n'est pas automatique. Une nouvelle demande doit être adressée chaque année. La décision est applicable pour l'année scolaire en cours.

Les dossiers complets (questionnaire électronique correctement rempli et pièces justificatives adressées) seront instruits au fur et à mesure de leur réception. Les élèves et étudiants seront ensuite informés de la décision de la Commission Régionale d'attribution (C.R.A), par notification, qui leur sera remise par le secrétariat de leur école. Les boursiers percevront, dès l'accord de la Commission, un premier versement.

Possibilité de recours : Les étudiants souhaitant contester la décision du Conseil Régional, peuvent le faire soit par un recours gracieux auprès de Monsieur le Président du Conseil Régional, dans un délai de 2 mois après notification, soit par un recours contentieux auprès du Tribunal administratif.

Quand ?
- Pour la rentrée de janvier, les inscriptions sont à faire entre le 16 décembre et le 16 mars.
- Pour la rentrée de septembre, les inscriptions sont à faire entre le 16 août et le 16 novembre.

Barème des aides !
Le barème des aides comporte, d'une part, 7 échelons, numérotés de zéro à six, auxquels correspondent des plafonds de ressources, et d'autre part, une liste de points de charge de l'étudiant. Les taux annuels :
- Echelon 0 : 1 230 €
- Echelon 1 : 1 389 €
- Echelon 2 : 2 093 €
- Echelon 3 : 2 682 €
- Echelon 4 : 3 269 €
- Echelon 5 : 3 753 €
- Echelon 6 : 3 921 €

En cas de redoublement, l'étudiant peut être admis au bénéfice de la bourse, sous réserve d'en réunir les conditions d'attribution. Cette disposition ne vaut cependant que pour un seul et unique redoublement au cours de la formation engagée.
Revenir en haut Aller en bas
aaabc
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13143
Age : 32
Localisation : France
emploi&formation : Administratif
Loisirs : ^^
Points : 16054
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: autofinancement et allocations chômages   Lun 28 Juil 2014 - 16:48

Le prêt étudiant garanti par l’Etat : Il s’agit d’un nouveau prêt étudiant d’un montant maximum de 15 000 € qui est accessible à tous les étudiants sans conditions de ressources, ni caution parentale et à remboursement différé après l’obtention du diplôme. Les organismes partenaires de ce nouveau prêt sont la Banque Populaire, le Crédit Mutuel-CIC et la Société Générale.

Le Portail Etudiant - Prêt étudiant
- http://www.etudiant.gouv.fr/pid20474/pret-etudiant.html

Prêt étudiant garanti par l'État !
Afin de faciliter l'accès des étudiants à l'emprunt, un système de prêts bancaires garantis par l'État a été mis en place pour tous les étudiants qui le souhaitent. Ce prêt ne fait l'objet d'aucune demande de caution ou de conditions de ressources. Le dispositif concerne la Société générale, le Crédit mutuel, le C.I.C., les Banques populaires et les Caisses d’épargne du groupe B.P.C.E.

Quelles sont les caractéristiques du prêt étudiant ?
- D'un montant maximal de 15 000 euros, ce prêt est ouvert à l'ensemble des étudiants sans conditions de ressources et sans caution parentale ou d'un tiers. Ceux-ci peuvent rembourser leur emprunt de manière différée.
- Pas de condition de ressources.
- Pas de caution parentale ou d'un tiers.
- Possibilité de remboursement différé (partiel ou total, laissé au choix de l'étudiant).
- Prêt dont une partie du risque de défaillance (70 %) est garanti par l'État, à l'instar de systèmes existants dans d'autres pays.

Quelles sont les conditions requises pour bénéficier du prêt étudiant ?
- Etre inscrit dans un établissement en vue de la préparation d'un concours ou d'un diplôme de l'enseignement supérieur français.
- Etre âgé de moins de 28 ans à la date de conclusion du prêt.
- Etre de nationalité française ou posséder la nationalité de l'un des Etats membres de l'UE ou de l'EEE à condition de justifier d'une résidence régulière ininterrompue en France depuis au moins 5 ans au moment de la conclusion du prêt.

Quelles sont les garanties du prêt étudiant ?
Un fonds de garantie "prêts étudiants"L'État confie la gestion de ce fonds de garantie à OSEO. Ce fonds prend en charge, dans des conditions définies par convention, une partie du risque de défaillance encouru par les banques.

Caractéristiques de la garantie ...
- Montant maximal du prêt : 15 000 euros / étudiant au total.
- Montant garanti : 70% du capital restant du prêt consenti, hors intérêt.
- Durée de la garantie : 10 ans maximum, à partir de la date du premier versement des fonds.
- L'Etat poursuivra son effort dans les années à venir et abondera le fonds pour démultiplier l'offre de prêts.

Quelles sont les banques partenaires du prêt étudiant ?
Le prêt étudiant est issu d'une convention annuelle qui permet aux réseaux bancaires signataires de diffuser un prêt aux étudiants sans caution, ni condition de ressource. Actuellement, les cinq établissements partenaires sont les suivants :
- Société générale
- Crédit Mutuel
- C.I.C.
- Banques Populaires
- Caisses d'Épargne

Quel est l'intérêt de ce prêt étudiant ?
- Elargir l'accès à l'emprunt à l'ensemble de la population étudiante (pas seulement les étudiants des grandes écoles), habituellement peu courtisée par les banques.
- Ouvrir le prêt à tous les étudiants, boursiers ou non.
- Permettre aux étudiants de diversifier les sources de financement de leur vie étudiante : bourses, emplois étudiants, emprunts bancaires, transferts parentaux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: autofinancement et allocations chômages   

Revenir en haut Aller en bas
 
autofinancement et allocations chômages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rois Mages
» Les Roi Mages
» Quelle était cette étrange étoile qui a guidé les Rois mages?
» L'absenteisme entraînera désormais une baisse des allocations
» Les Rois Mages et les trois voies spirituelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM AIDE SOIGNANTE :: ELEVES A.S :: FINANCEMENTS & REMUNERATION-
Sauter vers: